loft lyon

Cet ancien atelier de soyeux lyonnais datant des années vingt, transformé en garage en 1980, accueille actuellement un appartement de 350 m2  possédant quatre chambres et deux bureaux. Cet aménagement, simplissime dans sa conception et dans les matériaux utilisés a permis d'obtenir un très bon rapport qualité prix.

La cour intérieure, véritable jardin d'hiver est le premier espace qui s'offre aux yeux du visiteur dès l'entrée. Elle distribue et éclaire tout l'appartement.

L'éclairage zénithal de la verrière permet à la végétation de s'épanouir. A  noter le sol en béton ancien, sablé et vernis, sur pratiquement la totalité de l'appartement.

L'est de l'appartement situé sous l'immeuble  sur  cour est organisé principalement sur deux niveaux, éclairés  par  trois  façades

L'ouest  de l'appartement situé sous l'immeuble sur rue, accueille la cuisine, largement ouverte sur la  cour intérieure, la  buanderie et des sanitaires.

Une passerelle escalier en acier brut  de huit mètres de longueur permet de relier directement l'étage à la cour intérieure et au séjour par l'intermédiaire de l'ancienne rampe pour voitures.

La partie sud de l'appartement héberge  la  bibliothèque et tous le mobilier lourd immuable. Tout le reste est mobile et le local devient alors  salle de réception, atelier de peinture, piste de trottinette, ….

Une fenêtre géante a été perçée sur un mur extérieur et une cheminée  régente un coin salon avec vue sur les arbres voisins

Depuis la passerelle, on obtient des points de vue plongeants sur l'ensemble de l'appartement.

La grande profondeur générale de l'espace (de l'ordre de vingt mètres) offre une perspective générale pleine de transparences et de plans différents.